Organisation de l’Enseignement Supérieur au Maroc

L’enseignement supérieur au Maroc comprend l’enseignement supérieur public et l’enseignement supérieur privé.

L’enseignement supérieur public est assuré dans les universités ainsi que dans les établissements d’enseignement supérieur ne relevant pas des universités. Il offre une multitude de filières, d’options et de spécialités (ingénierie, sciences et techniques, technologie, études médicales et paramédicales, études littéraires, juridiques, économiques, sociales et de gestion, formation pédagogique et professionnelle, etc.…), et préparent pour des diplômes nationaux dans tous les cycles.

L’accès aux établissements d’enseignement supérieur se fait en fonction des formations sollicitées par voie de concours d’admission, de test ou de sélection.

La formation dans les établissements publics d’enseignement supérieur est gratuite. Dans certains cas très limités, l’achat d’un trousseau ou d’un équipement particulier est demandé à l’étudiant.

1. L’ENSEIGNEMENT UNIVERSITAIRE PUBLIC

www.enssup.gov.ma

Il est assuré à travers le Royaume par 15 Universités (liste des Universités).

Conformément à la réforme universitaire mise en œuvre depuis l’année académique 2003/2004, l’enseignement supérieur, dont l’architecture pédagogique globale est basée sur le système LMD (Licence-Master-Doctorat), est organisé en cycles, filières et modules.

 

ARCHITECTURE PEDAGOGIQUE GLOBALE(Schéma pour les filières d’un champ disciplinaire donné)
a-  Cycles, filières et modules :

L’organisation des enseignements dans les établissements universitaires est modulaire et semestrielle.

L’année universitaire est composée de 2 semestres comprenant chacun 16 semaines d’enseignement et d’évaluation.

Le cycle de Licence comprend 6 semestres (3 ans après le baccalauréat). Les 4 premiers semestres sont consacrés au Diplôme d’Etudes Universitaires Générales (DEUG) ou professionnelles (DEUP), et sont suivis d’un semestre d’études fondamentales et d’un semestre de spécialisation.

Le cycle de Master comprend 4 semestres après la Licence : deux semestres d’études fondamentales et deux semestres d’approfondissement.

Le cycle de Doctorat est d’une durée de trois années après le Master.

Un semestre est constitué d’au moins 3 modules et généralement de 4 modules.

Le module est l’unité fondamentale du système de formation. Il comprend un à quatre éléments de module qui peuvent être enseignés dans une ou plusieurs langues. Un élément de module peut être soit une matière enseignée sous forme de cours théoriques et/ou de travaux dirigés et/ou de travaux pratiques, soit une activité pratique consistant en travaux sur le terrain ou projet, soit un stage.

Une activité pratique peut constituer une partie d’un module, un module entier ou plusieurs modules.

Les différents éléments d’un module constituent une unité cohérente.

Un module d’enseignement s’étale sur un semestre d’enseignement et d’évaluation.

Une filière est un cursus de formation comprenant un ensemble cohérent de modules pris dans un ou plusieurs champs disciplinaires et ayant pour objectif de faire acquérir à l’étudiant des connaissances, des aptitudes et des compétences.

Une filière de licence comporte 24 modules, celle du Master comporte 16 modules.

Une filière est constituée de modules obligatoires constituant le tronc commun (modules majeurs), suivis par tous les étudiants inscrits à cette filière, et de modules soit à option choisis dans une liste de modules de spécialisation, soit libres et choisis dans une liste de modules d’ouverture.

Passerelles : Toute filière prévoit des passerelles avec d’autres filières afin de permettre à un étudiant, tout en conservant ses acquis, de se réorienter au sein d’un même établissement ou d’un établissement à un autre.

b-  Normes relatives au régime des études et aux évaluations :

o Evaluation des connaissances :

L’évaluation des connaissances, des aptitudes et des compétences pour chaque module s’effectue, conformément au règlement de chaque établissement, sous forme de contrôle continu qui peut prendre la forme d’examens, de tests, de devoirs, d’exposés, de rapports de stage ou de tout autre moyen de contrôle fixé par le descriptif des modules de la filière. Toutefois, si besoin est, outre le contrôle continu un examen final peut être organisé selon les modalités prévues au descriptif de la filière.

o Validation et acquisition d’un module :

La note d’un module est une moyenne pondérée des différentes évaluations du module ou des éléments qui le composent.

Un module est acquis soit par validation soit par compensation :

–  Il est validé si sa note est supérieure ou égale à 10 sur 20 et si aucune note de l’un des éléments le composant n’est inférieure à une note limite prévue dans le descriptif de ce module (note éliminatoire).

–  Il est acquis par compensation si l’étudiant valide le semestre dont fait partie ce module.

Les conditions de réinscription à un module sont fixées par l’Université.

o Validation des semestres :

Un semestre est validé si la moyenne des notes obtenues dans les modules du semestre est au moins égale à 10 sur 20 et si aucune note de l’un de ces modules n’est inférieure à une note limite précisée dans le descriptif de ce module.

o Validation d’une filière et conditions pour l’obtention du diplôme correspondant :

–  Une filière du cycle de licence est validée si l’une des conditions suivantes est satisfaite :
*   Tous les modules de la filière sont acquis par validation ou par compensation.
*   Tous les semestres sont validés.

o Une filière du cycle du Master est validée si tous les modules de la filière sont validés.

o Une filière validée donne droit au diplôme correspondant

o Le diplôme d’Etudes Universitaires Générales (DEUG) et le diplôme d’Etudes Universitaires Professionnelles (DEUP peuvent être délivrés à la demande des intéressés ayant validé les quatre premiers semestres de la filière correspondante.