1. Arrivée au Maroc et formalités d’usage

A leur arrivée au Maroc, les étudiants sont soumis aux formalités administratives d’usage aux postes frontières.

2. Change

Il est recommandé aux étudiants de procéder au change auprès des établissements bancaires agréés soit à l’aéroport soit à leur arrivée à Rabat. Ils doivent, au préalable, se renseigner sur les devises étrangères convertibles au Maroc (annexe 8).

3. Transport

A leur arrivée au Maroc, les étudiants peuvent emprunter librement les moyens de transport en commun (train, bus, taxi).
L’accueil des nouveaux étudiants pourrait être assuré par les Ambassades des pays concernés accréditées au Maroc, ou éventuellement par l’AMCI s’agissant d’arrivages collectifs ( au moin une quinzaine d’étudiants).

4. Inscription

Dès son arrivée au Maroc, l’étudiant doit se présenter au guichet unique de l’AMCI, sise à l’Avenue des Forces Armées Royales (F.A.R.) à Hay Riyad à Rabat, pour accomplir les formalités administratives suivantes :

• Compléter son dossier de candidature;

• S’acquitter des frais du dossier d’inscription , dont le montant varient entre 450 et 900 Dirhams, soit à titre indicatif 55 et 110 Dollars américains;

• Accomplir les formalités de souscription à la police d’assurance;

• Retirer l’autorisation d’inscription;

• Accomplir, pour l’étudiant bénéficiaire de la bourse de l’AMCI, les formalités relatives à l’octroi de la bourse;

• Procéder aux formalités d’obtention d’un éventuel logement universitaire.
Il doit ensuite:

• Rejoindre l’établissement de formation pour lequel il a été destiné pour accomplir les formalités d’usage relatives à son inscription définitive;

• Envoyer/déposer à l’AMCI une copie certifiée conforme de l’attestation d’inscription délivrée par l’établissement de formation.

N.B.

La présence au Maroc du candidat retenu vaut acceptation de sa part de la proposition qui lui a été faite.

  • L’orientation proposée dans la lettre d’information/convocation étant irrévocable, aucun changement de filière, d’établissement ou de ville n’est possible.
  • L’autorisation d’inscription est remise à l’intéressé en personne auprès du guichet unique de l’AMCI. Aucune dérogation à cette règle ne sera acceptée. L’autorisation est considérée comme nulle et non avenue en cas de rature, de rajout ou de dépassement des délais d’inscription impartis.

5. Conditions de séjour au Maroc :

Conformément à la réglementation en vigueur, l’étranger en séjour sur le territoire marocain, âgé de plus de 18 ans, doit être titulaire d’une carte d’immatriculation ou d’une carte de résidence renouvelable. Les mineurs âgés de moins de 18 ans, entrés au Maroc pour y poursuivre des études, reçoivent un document de circulation.

De ce fait, et après l’accomplissement des formalités relatives à son inscription, l’étudiant étranger doit se présenter, impérativement, auprès des services compétents de la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) ou de la Gendarmerie Royale dans le ressort de laquelle est sise sa résidence, pour procéder aux formalités de l’obtention du titre de séjour au Maroc (la carte d’immatriculation ou le document de circulation, selon le cas) portant la mention « étudiant ».

Le dossier de demande est constitué des documents suivants :

  • L’imprimé de demande du titre de séjour, établi par la DGSN, dûment renseigné en double exemplaire ;
  • Photocopie des pages du passeport de l’intéressé établissant son identité, le cachet faisant foi de son admission au territoire national et le visa d’entrée pour les étrangers soumis à cette formalité;
  • Un extrait du casier judiciaire ;
  • Un certificat médical ;
  • Justificatif de l’inscription pour poursuivre des études au Maroc ;
  • Un document justifiant que l’intéressé dispose des moyens d’existence suffisants ;
  • Un contrat de bail ou une attestation de propriété ou tout autre document justifiant la résidence effective à une adresse fixe au Maroc ;
  • 6 Photos d’identité récentes
  • Timbre (dont le montant est fixé conformément au Code Général des Impôts) ;

N.B.

•   La carte d’immatriculation est remplacée provisoirement par le récépissé de la demande de délivrance ou de renouvellement du titre de séjour.
•    La carte d’immatriculation délivrée à l’étranger poursuivant des études au Maroc porte la mention « étudiant ».
•   La carte d’immatriculation sera exigée par l’AMCI à partir du 2ème trimestre de l’arrivée de l’étudiant au Maroc.
•   En cas de changement de son lieu de résidence, l’étudiant étranger doit le déclarer aux autorités marocaines compétentes.
•   Tout étranger qui réside au Maroc sans être titulaire de la carte d’immatriculation ou de la carte de résidence est puni d’une amende de 5.000 à 30.000 dirhams et d’un emprisonnement de un mois à un an, ou de l’une de ces deux peines seulement.
•   La carte d’immatriculation est renouvelable chaque année.
•   L’étudiant étranger dont la carte d’immatriculation ou la carte de résidence est arrivée à expiration doit procéder aux formalités de demande de son renouvellement, et ce dans les délais prescrits par la loi. Dans le cas contraire, et sauf cas de force majeure ou d’excuses reconnues valables, il sera puni d’une amende de 3.000 à 10.000 dirhams et d’un emprisonnement de un mois à six mois, ou de l’une de ces deux peines seulement.
•   L’étudiant étranger doit quitter le territoire marocain à l’expiration de la durée de sa carte d’immatriculation, à moins qu’il en obtienne le renouvellement ou que lui soit délivrée une carte de résidence.
•   Pour plus d’information sur l’entrée et le séjour des étrangers au Maroc, les étudiants étrangers sont appelés à lire attentivement le Dahir N° 1-03-196 du 11 novembre 2003, relatif à la loi N° 02-03, paru dans le Bulletin Officiel N° 5162 du 20 novembre 2003. Ils peuvent le consulter dans le site de l’AMCI : www.amci.ma